Ambassadeurs du Roulons

L’histoire de Ryan et Luke : Image

L’histoire de Ryan et Luke :

« Bonjour, je m'appelle Ryan MacDonald, je suis associé chez Ernst and Young et membre du cabinet national du Roulons. Mon fils Luke a été diagnostiqué avec le diabète de type 1 en 2015 et trouver une guérison pour mon fils est la raison pour laquelle je soutiens le Roulons FRDJ. Grâce à notre expérience au cours des cinq dernières années avec le diabète de type 1, les progrès et les changements dans les traitements qui sont devenus disponibles grâce à des initiatives comme le Roulons sont vraiment étonnants. » - Ryan MacDonald

« Bonjour, je m'appelle Luke MacDonald et j'ai 11 ans. Je suis également atteint de diabète de type 1, et ce, depuis six ans et demi. La raison pour laquelle je pense que les dons à FRDJ sont importants, c'est parce qu'ils nous aident à nous rapprocher de plus en plus d'une guérison et qu'ils aident les personnes qui vivent avec le diabète de type 1 à vivre plus facilement avec cette maladie. » - Luke MacDonald

L’histoire de Agreen: Image

L’histoire de Agreen:

« Le Roulons FRDJ est très importante pour moi. Il me permet de sensibiliser les gens et de collecter des fonds pour le DT1 d'une manière amusante et interactive. En tant que personne atteinte du DT1, je comprends l'importance de trouver une guérison. »

« Le DT1 affecte de nombreuses vies, y compris celles de ma famille et de mes amis. Je sais qu'ils s'inquiètent de mon bien-être et la découverte d'un traitement curatif serait pour moi d'une grande importance. J'adorerais pouvoir faire une promenade à vélo sans craindre que ma glycémie ne chute où pouvoir dîner sans craindre une surdose d'insuline. »

L’histoire de Kulvit : Image

L’histoire de Kulvit :

« Je suis mère de trois enfants et je connais bien l’impact que peut avoir le DT1 sur nos jeunes. »

« Je veux faire tout ce qui est possible pour aider à trouver une guérison et améliorer la vie des personnes touchées par le diabète de type 1. J’aime lancer des défis à notre équipe, parce qu’atteindre la somme minimale de collecte de fonds n’est pas suffisant, nous devons la dépasser. »

« Nous sommes des compétiteurs, nous voulons être parmi les meilleures équipes de collecte de fonds et générer des résultats positifs pour trouver une guérison au DT1. »

L’histoire de Nathalie : Image

L’histoire de Nathalie :

« Le Roulons me permet de travailler avec les gens qui sont proches de moi vers l’objectif commun de faciliter la vie des enfants atteints de diabète de type 1. »

« Mon fils de 13 ans a reçu le diagnostic de DT1 à l’âge de deux ans et demi. Depuis, notre mission est de permettre à ce garçon de vivre normalement et de faire toutes les activités qu’il veut. »

« Ceci s’est avéré une possibilité grâce aux percées dans la science et les technologies. »