Ambassadeurs du Roulons

L’histoire de Kulvit : Image

L’histoire de Kulvit :

« Je suis mère de trois enfants et je connais bien l’impact que peut avoir le DT1 sur nos jeunes. »

« Je veux faire tout ce qui est possible pour aider à trouver une guérison et améliorer la vie des personnes touchées par le diabète de type 1. J’aime lancer des défis à notre équipe, parce qu’atteindre la somme minimale de collecte de fonds n’est pas suffisant, nous devons la dépasser. »

« Nous sommes des compétiteurs, nous voulons être parmi les meilleures équipes de collecte de fonds et générer des résultats positifs pour trouver une guérison au DT1. »

L’histoire de Kate : Image

L’histoire de Kate :

« Le Roulons est très important pour moi et pour ma famille. Non seulement il est un moyen d’amasser des fonds essentiels pour trouver une guérison au diabète de type 1, il nous permet aussi de raconter notre histoire. »

« L’un des éléments qui me motivent le plus est le fait que ma fille, qui est atteinte de diabète de type 1, participe à tous nos efforts. La voir aux événements, vérifier sa glycémie, surveiller ses glucides et prendre son insuline sont en fait la seule motivation dont les gens ont besoin. »

« Le seul conseil que j’ai à donner à ceux qui veulent amasser des fonds est d’être sincères, honnêtes et authentiques. »

L’histoire de Nathalie : Image

L’histoire de Nathalie :

« Le Roulons me permet de travailler avec les gens qui sont proches de moi vers l’objectif commun de faciliter la vie des enfants atteints de diabète de type 1. »

« Mon fils de 13 ans a reçu le diagnostic de DT1 à l’âge de deux ans et demi. Depuis, notre mission est de permettre à ce garçon de vivre normalement et de faire toutes les activités qu’il veut. »

« Ceci s’est avéré une possibilité grâce aux percées dans la science et les technologies. »

L’histoire de Reid: Image

L’histoire de Reid:

« Vivre avec le diabète de type 1 a changé la vie de toute notre famille. Nous devons être très organisés et nous devons tout planifier. »

« C’est important de financer les recherches sur le DT1 pour trouver une guérison, et pour que les personnes atteintes de la maladie puissent vivre leur vie sans toutes les inquiétudes additionnelles qui viennent avec. »

« Avec une guérison, je n’aurais plus à rester assis parce que ma glycémie est basse. Je ne veux pas non plus que d’autres enfants manquent des occasions de s’amuser. »